NETTOYAGE DES MÉMOIRES PSYCHOSOMATIQUES

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 22 avril 2016

Pratiquer une activité physique augmente la bonne humeur

posture_taichi_chuan.JPG Vous avez certainement déjà ressenti cette sensation de bien-être intense après une séance de sport, et pas uniquement parce que vous aviez terminé votre séance ! En réalité, le sport produit des réactions chimiques dans votre corps qui influencent plusieurs fonctions du cerveau, y compris l’humeur.

Le sport active la production de substances « bonne humeur »

La première cause de cette sensation de bien-être est la libération des endorphines pendant le sport. Ces hormones, dont les effets s’apparentent à ceux de la morphine, sont, en effet, produites par l’organisme lors de l’effort physique, entraînant avec elles une sensation d’euphorie. Mais les endorphines ne sont pas les seules substances à jouer sur notre bonne humeur pendant le sport. L’activité physique active également la production de neurotransmetteurs comme la noradrénaline, la dopamine et la sérotonine, jouant également sur l’humeur. C’est donc la libération de toutes ces substances combinées et leur synthétisation qui nous procurent une sensation de bien-être lors d’une activité sportive.

Lire la suite...

Les quatre vertus incommensurables

ob_d1aa2f_55.jpg Les quatre vertus incommensurables sont l'amour, la compassion, la joie et l'équanimité.

En pratique

L'équanimité : Signifie d'une part renoncer à avoir de la haine pour ses ennemis et un attachement passionné envers ses amis; d'autre part avoir une attitude égale envers tous les êtres, sans attachement partial pour ses proches ni haine envers ses ennemis.

Commençons par nous entraîner de multiples manières à ne plus éprouver de haine ou de colère envers ceux qui nous déplaisent profondément et suscitent ces émotions. Considérons les de façon neutre, comme ceux qui nous font ni bien ni mal.

Ensuite, pensons que parmi ces gens neutres, d'innombrables furent nos pères et mères au long de nos existences sans commencement, et entraînons nous jusqu'à ce que nous ressentions envers eux le même amour que pour nos parents actuels.

Enfin, considérons avec une grande et égale compassion tous les êtres qui peuplent l'univers jusqu'aux confins de l'espace.

Lire la suite...