Cette étude a ainsi pu mettre en avant les émissions de gaz à effet de serre consécutives à la production de viande, ainsi que la pollution de l’eau et des sols entraînée par la production.

Diminuer votre consommation de viande est positif d’un point de vue écologique, surtout pour la viande d’agneau et de bœuf, sauf si vous compensez en augmentant votre consommation de fromage dont la production nécessite beaucoup de lait.

Côté santé, les fromages généralement trop gras et très salés doivent être consommés avec modération pour éviter les excès de poids et soucis de santé.

EWP a rappelé qu’une importante consommation de viande pouvait soumettre le corps humain à une grande quantité de toxines pouvant alors entraîner d’importants problèmes de santé, notamment des problèmes cardiaques et favoriser certains cancers.

Une étude du World cancer research en 2007 et une autre étude du European Prospective Investigation into Cancer (EPIC) recommandent de :

-réduire la consommation de charcuterie et de viandes transformées,

-éviter de dépasser 500g de viande rouge crue (veau, bœuf, canard, porc) par semaine soit environ 330 g de viande cuite. Le CIV (Centre d’information des viandes) recommande 500 g de viande cuite, donc 700 g de viande crue par semaine.

-Cela ne veut pas dire qu’il faut éliminer la viande et les produits laitiers de votre régime, mais qu’il faut en maîtriser la consommation et privilégier les fruits et légumes de saison.

En salade, crus, sous forme de purée, de soupe ou encore cuits à la vapeur… Il existe mille et une façons de cuisiner et déguster les légumes. Trouvez également votre bonheur en mangeant des fruits.