Dans presque tous les cas, la pratique de l’activité physique avait une influence positive sur l’humeur des participants. Mais, le fait de s’entraîner à l’extérieur permettait de réduire plus efficacement les tensions, la tristesse et l’irritabilité, et d’accroître le sentiment de revitalisation par rapport à l’entraînement en salle. En outre, l’exercice pratiqué à l’extérieur donnait davantage envie aux participants de faire l’activité une seconde fois.

Les résultats rejoignent ceux d’une autre synthèse, publiée en 2010 par des chercheurs britanniques, montrant que le sport pratiqué dans un environnement naturel est plus satisfaisant sur le plan émotionnel que lorsqu’il est pratiqué dans un lieu « synthétique ».

1. Thompson Coon J, Boddy K et al. Does Participating in Physical Activity in Outdoor Natural Environments Have a Greater Effect on Physical and Mental Wellbeing than Physical Activity Indoors? A Systematic Review, Environ Sci Technol. 2011 Feb 3.

2. Bowler DE, Buyung-Ali LM et al. A systematic review of evidence for the added benefits to health of exposure to natural environments, BMC Public Health, 2010 Aug 4;10:456.