NETTOYAGE DES MÉMOIRES PSYCHOSOMATIQUES

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 23 août 2016

Le bonheur en pratique, 5 propositions

bonheur Il existe de multiples façons de sécréter l’hormone du bonheur. En voici 5 à mettre en œuvre sans tarder pour distiller encore plus de bien-être dans votre vie. Marcher en pleine nature C’est bien connu, la pratique du sport permet de libérer des endorphines avant et après l’effort physique. Cette hormone s’avère être un vrai rempart contre le stress, l’anxiété et la dépression. Elle procure de surcroît un sentiment de plaisir et d’euphorie. A l’inverse, lorsque l’on est en petite forme, on a tendance à ruminer et à rester chez soi. Grave erreur ! Pour sécréter l’hormone du bonheur, commencez déjà par marcher au minimum 30 minutes par jour.

Lire la suite...

vendredi 22 avril 2016

Accompagner une personne qui fait une dépression

depression.jpg Selon l’Organisation mondiale de la Santé, il y a plus de 350 millions de personnes atteintes de dépression dans le monde entier. Ces statistiques troublantes montrent qu’il est fort probable que vous ayez une personne qui fait une dépression autour de vous. Bien souvent, la dépression frappe les personnes auxquelles on s’attend le moins : un ami, un membre de votre famille, un collègue et peut-être même votre patron.

En tant que psychothérapeute, il important de révéler que dans mes années d’expérience à travailler avec des personnes et même des couples souffrant de dépression, l’un des plus gros problèmes avec la dépression est la stigmatisation et le regard critique des autres. En effet, beaucoup de gens ignorent que leur comportement et leurs remarques peuvent avoir un effet dévastateur et blessant sur les personnes atteintes de dépression. D’ailleurs, ces comportements et ces paroles peuvent même parfois aggraver la dépression.

Avec ceci en tête, voici 20 choses simples dont nous pouvons nous souvenir lorsque l’on interagit avec ceux qui pourraient être en train de lutter contre la dépression. Tous ces conseils devraient non seulement aider à éviter la stigmatisation de ces personnes mais ils devraient aussi les aider à surmonter leur dépression.

Lire la suite...

La gestion des émotions et la médecine chinoise

images3.jpg La prise en compte des émotions est fondamentale en médecine chinoise. La gestion et l’acceptation de ces dernières est un élément indispensable dans le processus de régulation des énergies. Nos émotions sont au centre des fluctuations énergétiques interne. Chacune d’entre elles a une incidence précise sur la circulation du Qi.

On parle souvent d’exercice de relaxation, de respiration comme outils de gestion du stress et des émotions, derrière cette réalité se cache un mécanisme énergétique physiologique indispensable à comprendre.

En effet chaque émotion induit un mouvement de Qi bien précis, la colère par exemple à tendance à accélérer sa circulation et à le faire monter, justifiant des expressions telle que « il monte vite dans les tours », donc cette émotions est la cause d’une accélération et d’une montée de la circulation du Qi. D’autre part il faut comprendre que le cycle respiratoire et son rythme est à la circulation du Qi ce que le rythme cardiaque est au cœur et à la circulation sanguine. C’est ainsi que l’on constatera également une respiration forte et rapide en cas de colère. On en vient donc à l’outil incontournable qu’est la respiration. Si ce processus est valable dans un sens, pourquoi ne le serait-il pas dans l’autre ? Nous pouvons tous le constater à l’occasion d’une émotion forte, oui ça marche, poser sa respiration sur un rythme régulier, calme et profond permet de gérer une émotion devenu trop forte. On précise bien trop forte, car en médecine chinoise on considère que chaque émotion est nécessaire, mais devient néfaste si elle prend des proportions trop importantes.

Lire la suite...

Comment gérer le stress

ob_c0b1ab_dd.jpg

1. Soyez conscient

La méditation réduit l'anxiété et les niveaux de cortisol. Prendre quelques respirations profondes engage le nerf vague qui donne à votre système nerveux un signal afin de diminuer le rythme cardiaque, la pression sanguine et le cortisol. La prochaine fois que vous vous trouvez dans une situation stressante activant votre réaction de lutte ou de fuite, prenez 10 respirations profondes et sentez votre corps se détendre et décompresser. Consacrer de 10 à 15 minutes par jour à la méditation créera une sensation de calme qui se répandra dans votre système nerveux. Il existe différents types de méditation, mais en vérité, le meilleur est celui que vous pouvez pratiquer sur une base quotidienne.

2. La nourriture est votre amie (et non une béquille)

Près de 40 pour cent des Nord-Américains affirment trop manger ou manger des aliments nuisibles à la santé à cause du stress. Bien qu'il puisse paraître tentant de noyer son anxiété dans un bol de crème glacée ou de calmer ses nerfs avec un sac de croustilles, la malbouffe en situation de stress peut être particulièrement dangereuse pour la santé. Une étude démontre que, chez les femmes en proie au stress chronique, manger des aliments riches en gras et en sucre a des effets inquiétants sur la santé, incluant une taille plus large, une graisse abdominale accrue, davantage de dommages oxydatifs et plus de résistance à l'insuline. En outre, la malbouffe ne procure qu'un bref répit. Une fois le plaisir initial envolé, vous pourriez être aux prises avec des sautes d'humeur, de l'irritabilité et d'autres émotions désagréables EN PLUS du stress. En fait, choisir des aliments sains peut améliorer votre humeur, diminuer la tension, stabiliser le taux de sucre dans le sang et éliminer le stress.

Lire la suite...