NETTOYAGE DES MÉMOIRES PSYCHOSOMATIQUES

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 27 avril 2017

L'allaitement maternel

femme-enceinte.jpg L'allaitement maternel, c'est bon pour les bébés, les mamans et l'économie Selon une série d'études publiées ce vendredi, les vertus de l'allaitement maternel sont largement sous-estimées alors qu'il pourrait sauver de nombreuses vies chez les mères comme les enfants, dans les pays riches comme les pauvres. Cela permettrait ainsi aux systèmes de santé de faire des économies.

Lire la suite...

mardi 23 août 2016

Le bonheur en pratique, 5 propositions

bonheur Il existe de multiples façons de sécréter l’hormone du bonheur. En voici 5 à mettre en œuvre sans tarder pour distiller encore plus de bien-être dans votre vie. Marcher en pleine nature C’est bien connu, la pratique du sport permet de libérer des endorphines avant et après l’effort physique. Cette hormone s’avère être un vrai rempart contre le stress, l’anxiété et la dépression. Elle procure de surcroît un sentiment de plaisir et d’euphorie. A l’inverse, lorsque l’on est en petite forme, on a tendance à ruminer et à rester chez soi. Grave erreur ! Pour sécréter l’hormone du bonheur, commencez déjà par marcher au minimum 30 minutes par jour.

Lire la suite...

vendredi 12 août 2016

Développement personnel NDMP, le contenu des séances adapté à votre personnalité, à votre sensibilité...

ob_072fb2_meditation-guidee.JPG L’ACCOMPAGNEMENT TRANSPERSONNEL Visualisation, transe et déprogrammation. Suite à une focalisation sur la respiration et la recherche d'une détente corporelle, un état de relaxation s'installe. Un thème de méditation est alors développé tels que le retour sur un événement, une situation plus ou moins lointaine qui perturbe et influe notre vie actuelle. Cela peut-être également un travail en profondeur sur l'acceptation de notre corps ou bien sur la réalisation du lâcher-prise. Ces méditations guidées permettent de se libérer de certains souvenirs, des pensées négatives, de faire disparaître des tensions corporelles, pour laisser la place à un sentiment, une sensation de bien-être et de détente.

Lire la suite...

jeudi 11 août 2016

Le système lymphatique

220px-LymphaticSystem3.jpg Parlons du système d’assainissement de votre corps. Saviez-vous que le système lymphatique circule, nettoie et filtre tout les déchets du sang qui restent dans le corps ? De manière surprenante, il existe trois fois plus de lymphe que de sang dans le corps. Ce système est beaucoup trop important pour ne pas apporter des informations à ce sujet.

Lire la suite...

Le régime Seignalet

10.JPG Le Docteur Jean Seignalet concepteur du régime Seignalet (1936-2003) était un docteur en médecine très apprécié de ces confrères. Il fût praticien hospitalier et maître de conférences au centre hospitalier de Montpellier où il a dirigé le laboratoire d’histocompatibilité pendant 30 ans. Au cours de sa carrière, il a entreprit d’observer l’impact de l’alimentation (plus spécialement l’impact de certains aliments) sur de nombreuses maladies. C’est au fil des ans, après recherches et observations qu’il établit le »régime Seignalet », régime susceptible d’être profitable aux personnes souffrant de certaines maladies. Le docteur ne prétendait pas que son régime pouvait guérir mais il pouvait constater l’amélioration des symptômes chez certains patients.

Lire la suite...

samedi 23 avril 2016

La nature profonde des maladies

00dna.jpg Pour les anciens déjà, et cela reste valable aujourd’hui, la nature profonde de la majorité des maladies était constituée par la présence de substances indésirables dans l’organisme et ces substances ont reçu des noms très divers à travers le temps. De nos jours, on les désigne sous le terme général de toxines. Il s’agit du cholestérol et des acides gras saturés qui épaississent le sang, se déposent sur les vaisseaux, les agressent et les bouchent, et sont à l’origine des maladies cardio-vasculaires. Ce sont les acides et les cristaux qui enflamment, bloquent et déforment les articulations des rhumatisants. Ce sont aussi les déchets colloïdaux qui encombrent les voies respiratoires et provoquent infections et rhumes. Et également l’acide urique qui provoque la goutte. Le sel qui engendre la rétention de l’eau. Le sucre qui est à la base des troubles du diabète, etc.

Lire la suite...

L’équilibre acido-basique

index.jpg L’équilibre acido-basique est un paramètre fondamental de la santé en naturopathie. Cet équilibre est régulé grâce à l’alimentation, à la qualité et la quantité de boissons, à la respiration, à la transpiration et à l’activité physique et psycho-émotionnelle. Naturellement, tous les êtres vivants ont tendance à s’acidifier, mais selon les données actuelles, il est assez clair que le régime alimentaire occidental est trop acide. Dans nos sociétés modernes la tendance s’accentue énormément, à tel point que l’acidose chronique à cause de l’alimentation moderne concerne presque tout le monde. Les causes de l’acidification du terrain sont une alimentation acidifiante et carencée en minéraux alcalins, le stress, le manque ou l’excès d’activité physique, une mauvaise eau de boisson consommée en quantité inadaptée et une mauvaise respiration. Également, une trop grande consommation d’aliments acidifiants (viande, sucre, féculents, café, alcool) combinée à une trop faible consommation d’aliments alcalifiants (fruits, légumes, noix et graines) génère de l’acidose chronique de faible niveau. Pour neutraliser cet excès d’acide, l’organisme doit puiser dans ses propres réserves de minéraux alcalins. Les os représentent la plus grande réserve alcaline de l’organisme, mais on en trouve aussi dans les dents. L’acidose peut également entraîner beaucoup de fatigue, car un environnement acide entrave la production d’énergie des cellules du corps. L’acidose diminue également les réserves d’oxygène disponible pour le fonctionnement des cellules, ce qui nuit à leur régénération et cause la croissance de micro-organismes pathogènes. Aussi, l’acidose crée un sol fertile pour l’inflammation, ce qui pourrait mener à de nombreux problèmes de santé

Lire la suite...

Les protéines animales

viande.jpg D’après un rapport publié sur le sujet par Environnemental Working Group (EWP), la viande est non seulement nocive pour la santé mais elle l’est également pour l’environnement.

Manger de la viande est mauvais pour la santé, l’environnement, mais également pour le bien-être animal.

Ce constat a pu être établi après l’analyse du cycle de production de viande (élevage, nourriture nécessaire aux animaux…), ainsi que de l’utilisation de pesticides et d’engrais chimiques, de la composition des rations de nourriture, de l’essence nécessaire à l’acheminement des viandes et de la nourriture ou encore de la quantité d’eau nécessaire à l’ensemble de la production.

Lire la suite...

Les bienfaits des jus verts

jus_vert.jpg -Les jus verts sont reminéralisants, remplis de calcium, magnésium et autres minéraux et oligo-éléments, tous les systèmes de votre corps en bénéficient : système immunitaire, hormonal, digestif, sanguin, la peau, les cheveux, les os, etc.

- Les jus verts sont riches en chlorophylle, ce qui oxygène le sang (car sa formule moléculaire est très proche de l’hémoglobine, cela favorise aussi la détoxination, assainit le système digestif, lutte contre les ballonnements et la mauvaise haleine. De plus, la chlorophylle aide à la régénération des cellules et active la cicatrisation.

-Les jus verts fournissent toutes sortes de vitamines (A, K, C, etc.)

- Les jus verts sont riches en antioxydants, qui vont lutter contre le vieillissement cellulaire et les méfaits de la pollution.

- Les feuilles vertes contenues dans les jus verts apportent toute sorte de protéines, la plupart des acides aminés provenant des protéines animales…

Lire la suite...

Les régimes ne marchent pas, c'est (enfin) scientifiquement prouvé

ob_bec9e2_mesure-ventre-3.jpg Pendant 20 ans, une chercheuse américaine s'est penchée sur nos habitudes alimentaires. Aujourd'hui, elle dresse un constat qui pourrait bien tous nous soulager juste avant l'arrivée de l'été : les régimes ne marchent pas.

Comment stabiliser son poids après un régime ?

On a ingurgité des tonnes de protéines avec le régime Dukan, on a éliminé les glucides avec le régime Atkins, et on a même accordé notre confiance au régime paléolithique, qui préconise de se nourrir comme nos ancêtres chasseurs-cueilleurs. Bref, entre deux plats Weight Watchers, on peut dire qu'on a quand même tenté pas mal de choses, avec des résultats plus ou moins approximatifs. Et ces résultats de nos semaines intensives de diète justement, c'est que qui intéresse la chercheuse américaine Tracy Mann. Pendant plus de 20 ans, cette enseignante en psychologie à l'université du Minnesota a conduit des études sur nos comportements alimentaires, et assure aujourd'hui sans sourciller que les régimes ne marchent pas.

Lire la suite...

Les bienfaits du gingembre

Ginger Il peut être consommé en tant que complément alimentaire ou en infusion. Cette racine étonnante a un grand nombre d’utilisations, il peut être utilisé contre le cancer, il peut littéralement détruire les cellules du cancer de l’ovaire et il peut réduire le risque de syndrome du côlon irritable. En outre, le gingembre peut être d’une grande aide pour perdre du poids, car il active les sucs digestifs, et la fonction du système digestif est améliorée.

Le gingembre agit comme un brûleur de graisse, aidant à la perte de graisse et il peut aussi aider les gens à se sentir rassasiés plus longtemps. En outre, le gingembre protège de la maladie d’Alzheimer, car il ralentit la perte des cellules du cerveau, tel que trouvé dans une étude.

Quel que soit le type de douleur, cette racine peut soulager, car elle possède des propriétés anti-inflammatoires qui soulagent la douleur. Vous sentirez surement les bienfaits pendant la journée, si vous la commencez en consommant une tasse d’infusion de gingembre dans la matinée.

Lire la suite...

vendredi 22 avril 2016

Accompagner une personne qui fait une dépression

depression.jpg Selon l’Organisation mondiale de la Santé, il y a plus de 350 millions de personnes atteintes de dépression dans le monde entier. Ces statistiques troublantes montrent qu’il est fort probable que vous ayez une personne qui fait une dépression autour de vous. Bien souvent, la dépression frappe les personnes auxquelles on s’attend le moins : un ami, un membre de votre famille, un collègue et peut-être même votre patron.

En tant que psychothérapeute, il important de révéler que dans mes années d’expérience à travailler avec des personnes et même des couples souffrant de dépression, l’un des plus gros problèmes avec la dépression est la stigmatisation et le regard critique des autres. En effet, beaucoup de gens ignorent que leur comportement et leurs remarques peuvent avoir un effet dévastateur et blessant sur les personnes atteintes de dépression. D’ailleurs, ces comportements et ces paroles peuvent même parfois aggraver la dépression.

Avec ceci en tête, voici 20 choses simples dont nous pouvons nous souvenir lorsque l’on interagit avec ceux qui pourraient être en train de lutter contre la dépression. Tous ces conseils devraient non seulement aider à éviter la stigmatisation de ces personnes mais ils devraient aussi les aider à surmonter leur dépression.

Lire la suite...

La gestion des émotions et la médecine chinoise

images3.jpg La prise en compte des émotions est fondamentale en médecine chinoise. La gestion et l’acceptation de ces dernières est un élément indispensable dans le processus de régulation des énergies. Nos émotions sont au centre des fluctuations énergétiques interne. Chacune d’entre elles a une incidence précise sur la circulation du Qi.

On parle souvent d’exercice de relaxation, de respiration comme outils de gestion du stress et des émotions, derrière cette réalité se cache un mécanisme énergétique physiologique indispensable à comprendre.

En effet chaque émotion induit un mouvement de Qi bien précis, la colère par exemple à tendance à accélérer sa circulation et à le faire monter, justifiant des expressions telle que « il monte vite dans les tours », donc cette émotions est la cause d’une accélération et d’une montée de la circulation du Qi. D’autre part il faut comprendre que le cycle respiratoire et son rythme est à la circulation du Qi ce que le rythme cardiaque est au cœur et à la circulation sanguine. C’est ainsi que l’on constatera également une respiration forte et rapide en cas de colère. On en vient donc à l’outil incontournable qu’est la respiration. Si ce processus est valable dans un sens, pourquoi ne le serait-il pas dans l’autre ? Nous pouvons tous le constater à l’occasion d’une émotion forte, oui ça marche, poser sa respiration sur un rythme régulier, calme et profond permet de gérer une émotion devenu trop forte. On précise bien trop forte, car en médecine chinoise on considère que chaque émotion est nécessaire, mais devient néfaste si elle prend des proportions trop importantes.

Lire la suite...

Les effets des émotions sur notre santé

imageshy.jpg Les effets des émotions positives et négatives sur notre santé

L’être humain est capable de ressentir tout un éventail d’émotions, allant du bonheur à la tristesse, et de la joie extrême à la dépression. Chacune de ces émotions crée un ressenti différent dans le corps.

Après tout, notre corps relâche des substances chimiques différentes selon que nous ressentions des émotions positives ou négatives, et chaque réaction chimique sert à créer un environnement différent dans notre corps.

Par exemple, si votre cerveau produit de la sérotonine, de la dopamine ou de l’ocytocine, vous vous sentez bien et heureux. À l’inverse, si votre corps relâche du cortisol lorsque vous êtes stressé, vous vous sentirez totalement différent étant donné que votre corps se met en mode « survie ».

Et que se passe-t-il lorsque nous avons constamment des pensées négatives ou lorsque nous avons des pensées positives ? Et que se passe-t-il lorsque nous ne ressentons aucune émotion particulière, ni positive ni négative ? Voyons comment cela affecte notre corps et notre vie.

Lire la suite...

Comment gérer le stress

ob_c0b1ab_dd.jpg

1. Soyez conscient

La méditation réduit l'anxiété et les niveaux de cortisol. Prendre quelques respirations profondes engage le nerf vague qui donne à votre système nerveux un signal afin de diminuer le rythme cardiaque, la pression sanguine et le cortisol. La prochaine fois que vous vous trouvez dans une situation stressante activant votre réaction de lutte ou de fuite, prenez 10 respirations profondes et sentez votre corps se détendre et décompresser. Consacrer de 10 à 15 minutes par jour à la méditation créera une sensation de calme qui se répandra dans votre système nerveux. Il existe différents types de méditation, mais en vérité, le meilleur est celui que vous pouvez pratiquer sur une base quotidienne.

2. La nourriture est votre amie (et non une béquille)

Près de 40 pour cent des Nord-Américains affirment trop manger ou manger des aliments nuisibles à la santé à cause du stress. Bien qu'il puisse paraître tentant de noyer son anxiété dans un bol de crème glacée ou de calmer ses nerfs avec un sac de croustilles, la malbouffe en situation de stress peut être particulièrement dangereuse pour la santé. Une étude démontre que, chez les femmes en proie au stress chronique, manger des aliments riches en gras et en sucre a des effets inquiétants sur la santé, incluant une taille plus large, une graisse abdominale accrue, davantage de dommages oxydatifs et plus de résistance à l'insuline. En outre, la malbouffe ne procure qu'un bref répit. Une fois le plaisir initial envolé, vous pourriez être aux prises avec des sautes d'humeur, de l'irritabilité et d'autres émotions désagréables EN PLUS du stress. En fait, choisir des aliments sains peut améliorer votre humeur, diminuer la tension, stabiliser le taux de sucre dans le sang et éliminer le stress.

Lire la suite...

La respiration c'est la Vie

ob_47058c_joie-de-vivre.jpg Respiration et énergie vitale La respiration nous rappelle que nous faisons parti d’un tout, d’un ensemble plus important. En effet ce système très perfectionné d’échange vital avec l’extérieur, avec notre environnement, avec l’univers tout entier. Une telle constatation remet en cause notre « individualité », notre MOI. En effet, notre désir de pouvoir, de puissance, d’être l’unique et les peurs induites ne lui autorisent pas la dépendance. Ainsi, si nous comprenons et acceptons cette interdépendance, ou cet état d’unité de la VIE, nous pouvons aborder avec quiétude et pleine conscience le processus de respiration (d’échange vital avec notre environnement). Il n’y pas d’êtres « vivants », dans le sens, d’êtres animés d’une énergie vitale, qui ne respirent pas, ou qui ne procèdent pas d’un tel échange avec son environnement. C’est bien le signe d’un lien très étroit entre la VIE (le flux vital) et le processus de la respiration (avec ou sans poumons). Ainsi, dès qu’il y a échange (relation), il y a la VIE. Une bonne respiration et indispensable pour la santé, pour installer une sérénité intérieure et développer une vie équilibrée.

Lire la suite...

L’exercice dit de COHÉRENCE CARDIAQUE expliqué

images.jpg Celui-ci consiste à respirer « profondément » environ 18 fois, 18 cycles inspire/expire (5 secondes/5 secondes) durant 3 minutes. Cela donne le rythme de base de la respiration profonde. On peut le faire en conduisant et dans toute activité de la vie quotidienne. L’idéal serait de pratiquer pendant 20 minutes par jour.

Cela va favoriser un équilibre des systèmes sympathique et parasympathique (yin/yang, le "sourire intérieur" de la médecine chinoise) Le résultat est une harmonisation cœur/cerveau c’est la cohérence cardiaque, la régularisation des différentes fonctions corporelles tels que les systèmes nerveux, immunitaire, cardiaque, respiratoire, digestif ainsi que la tension artérielle et mentale.

C'est l'explication des bienfaits des méthodes et exercices de méditation, relaxation, du qi gong, des postures de santé, etc. C’est une prévention contre les maladies et un ralentissement du vieillissement C'est se soigner gratuitement sans médicaments, de façon autonome

Lire la suite...

Pratiquer une activité physique augmente la bonne humeur

posture_taichi_chuan.JPG Vous avez certainement déjà ressenti cette sensation de bien-être intense après une séance de sport, et pas uniquement parce que vous aviez terminé votre séance ! En réalité, le sport produit des réactions chimiques dans votre corps qui influencent plusieurs fonctions du cerveau, y compris l’humeur.

Le sport active la production de substances « bonne humeur »

La première cause de cette sensation de bien-être est la libération des endorphines pendant le sport. Ces hormones, dont les effets s’apparentent à ceux de la morphine, sont, en effet, produites par l’organisme lors de l’effort physique, entraînant avec elles une sensation d’euphorie. Mais les endorphines ne sont pas les seules substances à jouer sur notre bonne humeur pendant le sport. L’activité physique active également la production de neurotransmetteurs comme la noradrénaline, la dopamine et la sérotonine, jouant également sur l’humeur. C’est donc la libération de toutes ces substances combinées et leur synthétisation qui nous procurent une sensation de bien-être lors d’une activité sportive.

Lire la suite...

L’activité physique en plein air est plus bénéfique qu’en intérieur

Capture.JPG Faire de l’exercice dans un gymnase n’apporterait pas autant de satisfaction ni d’énergie que de pratiquer une activité physique en plein air. C’est ce que viennent de conclure des chercheurs1 britanniques en analysant 11 essais cliniques regroupant 833 adultes, principalement des étudiants.

Chacun de ces essais évaluait la sensation de bien-être des participants après une séance de sport (course ou marche) effectuée à l’intérieur d’un gymnase ou en plein air, par exemple dans un parc ou un campus.

Lire la suite...

Les causes du ballonnement d’estomac

pp.jpg1-Vous mangez trop ou trop vite

Mâcher bien les aliments aide dans le processus de digestion (la salive est un suc digestif qui aide à décomposer les aliments).

2-Vous avalez de l’air

Les personnes qui mangent trop vite avalent souvent de l’air avec leur nourriture ce qui provoque des gaz dans leurs ventres. Évitez l’utilisation d’une paille, les boissons gazeuses et le chewing-gum.

3-Vous êtes stressé

Le stress rend le processus de digestion moins efficace ce qui peut conduire à des ballonnements.

Lire la suite...

- page 1 de 2